Infos

Qui en veut au député creusois LREM Jean-Baptiste Moreau ?

13 August 2019 à 20h30 Par Thierry Matonnat
Affiche Wanted JB Moreau
Crédit photo : Tweet @moreaujb23

Des affiches façon « western » ont été placardées dans la nuit de lundi à mardi dans Guéret avec la mention « Wanted JB Moreau ». Une action non revendiquée que le député relie à son vote en faveur du CETA.

Une plainte...

On connaissait les permanences de députés murées ou taguées, mais pas le placardage d’avis de recherche : « il ne manque plus que « Dead or Alive » pour être dans le Far West » déclare le député LREM de la Creuse qui avait déjà été pris pour cible. Des membres de la FDSEA et des JA avaient monté un mur devant sa permanence à Guéret le 26 juillet dernier. Pour Jean-Baptiste Moreau, « jusqu’ici c’était uniquement les syndicats agricoles, c’était en plein jour et c’était revendiqué. Là, ça commence à être anonyme, avec des menaces et de la diffamation... Donc là, ça suffit ! ». Le député a décidé de déposer plainte.

Action non signée contre le CETA...

Jean-Baptiste Moreau pense que « ceux qui s’opposent à ce traité de libre-échanges entre l’union Européenne et le Canada n’ont pas lu le texte et qu’ils ne se sont pas donné la peine de l’étudier »... Mais, le député se refuse de croire qu’il s’agit de l’œuvre d’un syndicat agricole car « en général ils ne se cachent pas, ils signent ».

Jean-Baptiste Moreau se demande si cette action ne serait pas plutôt due à l’ultra-gauche car il a apporté son soutien à la maire de Gentioux qui dénonçait leur influence sur le territoire.

Le député qui néanmoins ne veut accuser personne car il n’a pas de preuve. Il attend les résultats de l’enquête suite à sa plainte.

Un acte grave...

Pour Jean-Baptiste Moreau « Quel que soit le groupe qui a pu faire ça, c’est excessivement grave pour la démocratie »... « On dérive lentement : dans les années 30, ça se passait aussi la désignation des élus comme des coupables ! On a vu où ça a conduit... ».

Pas intimidé et déterminé...

Face à cet acte anonyme, le député creusois « ne veut pas se cacher ni changer ses habitudes ». D’ailleurs il assure qu’il se rendra samedi prochain à Dun Le Palestel sur la manifestation « Terre en Fête » organisé par les jeunes agriculteurs pour continuer à expliquer son vote en faveur du CETA.